Photographe: Virginie Tardif
Photographe: Virginie Tardif

Démarche artistique

Depuis plusieurs années, mon travail artistique s’articule autour du thème du froissement de papiers. Ce matériau emblématique, on le retrouve dans tout mon travail. Je m’intéresse particulièrement au rapport entre le support et ses multiples possibilités de perception selon les différents modes de représentation : dessin, écriture, sculpture et impression numérique. Chaque froissement de papiers commande un geste unique différent pour chaque personne; une forme complexe impossible à refaire, une trace et une emprunte dans un temps précis. Il symbolise à la fois l’échec et le syndrome de la page blanche, mais aussi le risque, l’inconnu et l’évolution par le changement. Avec ces résultats, je tente de développer des pratiques où le papier peut porter réflexions dans la société d’aujourd’hui.

 

Le travail manuel est constant dans ma démarche et il se développe majoritairement autour du processus de transformation des matériaux, questionnant la matérialité de ceux-ci. Ce que nous avons devant nous est-il authentique ou faux ? Notre rapport au papier change aussi en raison de l’omniprésence du numérique. La question se pose à savoir si le papier a toujours sa place dans notre société. Sera-t-il appelé à disparaitre ? D’autres pistes de réflexion, comme le suremballage, les réseaux d’information et la problématique de l’image imprimée font partie des sujets que j’explore. Les principaux matériaux que j’utilise sont le papier, l'aluminium, le plâtre, la bombe aérosol ainsi qu’une multitude de crayons.

 

Je vois ma pratique comme un grand laboratoire d’exploration où les expérimentations sur le papier et le pli sont mes éléments de départ. Je ne considère pas le papier comme une surface à deux dimensions, mais plutôt comme un matériau que je peux modeler pour qu’il devienne partie intégrante de mon processus de composition picturale.