Photographe: Virginie Tardif
Photographe: Virginie Tardif

Démarche artistique

Ma pratique artistique gravite autour de la peinture, du dessin et de la sculpture. Le résultat de mon travail se résume majoritairement à la représentation du papier, dans sa plus simple expression. Je ne considère manifestement pas le papier comme une surface bidimensionnelle, mais plutôt comme un matériau qui se laisse modeler et dont il s’agit d’explorer les possibilités spatiales. 

 

Mes activités créatrices se situent particulièrement à mi-chemin entre la peinture et la sculpture, donnant souvent l’illusion de croquis dessinés sur papier. Quand je crée en atelier, mes oeuvres papier sont faites pour être abîmées et maltraitées, les frottant parfois au sol. C’est ma façon de les imprégner du lieu ou d’un moment. Ceci fait partie intégrante de mon processus de composition picturale. Ça me permet aussi d’aller chercher de la texture ainsi que des imperfections, l’un des aspects récurrents dans mes travaux.

 

Les thèmes utilisés sont l’aspect du trompe-l’oeil, de l’altération d’objets, de l’ébauche et bien sûr, de sa matérialité. Sa connotation symbolique joue aussi un aspect important lors de ma création. Déjà, dans le geste de froisser, il y a là habituellement un état d’être; souvent un échec, un refus, une incompréhension due à quelque chose, un sentiment lourd qui n’épouse pas la joie. Je tente de les utiliser de façon à m’exprimer dans mon art. Au fil des ans, ceci m’a amené à l’élaboration de nombreux projets d’exposition, à des résidences de création, à la confection de maquettes, à des installations éphémères ainsi qu’à quelques essais théoriques. Il arrive parfois que l’histoire de la peinture s’intègre comme prémisse et qu’elle soit ensuite trafiquée.