Installation de papiers
Installation de papiers

Après avoir récemment terminé son baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal, l'artiste poursuis ses recherches sur le papier en tant que matière. Sa problématique initiale était de partir du syndrome de la page blanche pour y élaborer ses premières pistes d’explorations et découvrir ses limites plastiques. Son travail consiste à travailler la forme, le pli, le froissement, le déchirement, l'affaissement et le voilement. On peut y voir une sorte de déconstruction de l’image par le froissement. Ses réalisations peuvent prendre forme par le dessin, le collage, la sculpture et l’installation. Les espaces blancs du papier sont un aspect qu'il privilégie dans ses réalisations. Ses œuvres sont bien souvent réalisées à partir d’esquisses tirées de séries d’études de sculpture en papier. Ses installations, quant à eux, lui permettent d'investir un espace tout en travaillant la forme organique partant dans tous les sens: au mur, au sol, sur socle, cachées, suspendues, etc. En plus du papier, il travaille des plaques d’aluminium qu'il froisse, ce qui lui permet de leur donner l’illusion d’une feuille de papier chiffonnée tout en conservant leurs propriétés solides.

 

L'artiste s’inspire énormément d’œuvres de grands artistes qui ont marqué l’histoire de l’art; que ce soit par les draperies de Christo et Jeanne-Claude, les formes sculpturales de Richard Serra ou encore les formes organiques des œuvres de Frank Stella. Il essaie ainsi de créer des liens entre son travail et ces courants artistiques pour les réactualiser dans une démarche plus personnelle.

Copyright © Sébastien Gaudette. Tous droits réservés / All rights reserved.